(01-04-2009)Antananarivo – Le riz subventionné à 500 Ar/kg (1€ = 2.600 Ar) proposé par la HAT pourrait bouleverser le marché et la production.

En effet, le prix du riz dépasse actuellement les 1.000 Ar/kg et cette période correspond à la récolte dans plusieurs régions. Ainsi, le riz subventionné risque de nuire aux producteurs locaux. Il faut savoir que le coût de production dans la riziculture revient cher. Le kilo d’engrais vaut 2.000 Ar. Il faut prévoir 800.000 Ar/ha si le paysan opte pour la technique traditionnelle de culture, cela veut dire qu’il devra vendre le kilo de paddy à plus de 320 Ar. Dans ce cas, le kilo de riz blanc devra afficher un prix autour de 1.000 à 1.200 Ar. Ce qui veut dire que les producteurs locaux ne peuvent pas se permettre de casser les prix pour éviter d’être férocement concurrencés par le riz subventionné.

Des professionnels de la filière riz espèrent seulement que ce riz subventionné ne fera long feu. Sans cela, même les riziers et les grossistes risquent de se rebeller et de créer une pénurie artificielle car ils ne peuvent pas non plus afficher des prix bradés. Et une pénurie serait mal venue en ces temps de crise politique.

Source @moov (@MATERA)