Le groupe sud-coréen Daewoo Logistics pourrait renoncer à son projet de plantation de maïs et de palmiers à huile à Madagascar. L’information a été annoncée au cours d’une conférence de presse donnée mardi par la compagnie à son siège à Séoul, capitale de la Corée du Sud.
La chute du cours mondial du maïs a été avancée comme principale raison de sa décision. Il y a également l’instabilité politique qui règne à Madagascar depuis près de deux semaines.
« La faiblesse du prix du maïs et les difficultés des conditions de financement ont rendu le projet moins attrayant. Pour l’instant, nous comptons surtout retarder son démarrage », a annoncé Shin Dong-hyun, en charge du projet.
Pour l’heure et officiellement, les études de prospection sont terminées et les Coréens ont remis leur business plan au gouvernement malgache. Ils attendent la réponse de ce dernier. Selon l’agence de presse Reuters, ce plan comporte un projet d’investissement de 6 milliards de dollars qui s’étale sur 25 ans pour la construction de routes, d’un port et d’écoles.
Le projet de Daewoo Logistics concerne une plantation massive de maïs et de palmiers dans des régions de l’Est et du Sud-ouest malgaches. La firme sud-coréenne compte louer en bail emphytéotique un terrain de 1,3 million d’hectares, mais les conditions d’acquisition en ont été au cœur d’une vaste polémique qui a intéressé de nombreux médias internationaux et locaux et le projet est ensuite devenu un cheval de bataille du camp Andry Rajoelina.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4233 du 12-02-2009