Le mauvais temps sévit. Toutefois, les conditions pour la formation de cyclones ne sont pas encore remplies.
L’Océan Indien et le Canal de Mozambique abritent deux perturbations cycloniques depuis hier. A 15 heures locales, elles se trouvaient à 120 km de l’Ile Sainte-Marie et à 200 km à l’Est de Mananara Nord à 12 heures.
Toutes deux amènent des rafales de vent d’une vitesse de 80 km à l’heure dans les mers où elles évoluent. « Il est encore difficile de donner des précisions sur ces perturbations dans la mesure où elles ne remplissent pas encore les conditions nécessaires. La force de vent produite par le mauvais temps n’excède pas encore les 63 km à l’heure », signalait un technicien de la météo hier à 18 heures. Et de rajouter que cette force de vent était de l’ordre de 55 km à l’heure à 15 heures locales.
Crues des rivières
Selon l’ordre chronologique inscrit à la météo, Eric et Fanele seraient les noms donnés aux prochains cyclones. « A cause de la forte pluie amenée par ces perturbations, les crues des rivières surtout les parties en contrebas sont à craindre », poursuit le responsable de la météo. Ce mauvais temps continue de longer la côte Est de la région Sava jusqu’à Mahanoro.
Celui qui se trouve dans le Canal du Mozambique apporte de fortes pluies dans les régions du Melaky, Menabe et Atsimo Andrefana. De grosses pluies orageuses ont affecté la ville d’Antalaha depuis la nuit de samedi jusqu’à hier, selon une correspondance locale de la radio nationale. Il en est de même de la région d’Analanjirofo et Atsinanana.
Les averses qui se sont abattues à Antananarivo dans l’après-midi d’hier n’ont rien à voir avec ces perturbations cycloniques. « Ces pluies ont pour origine la forte chaleur qui a sévi pendant la journée », conclut le responsable de la météo.
Les avis d’avertissements donnés aux districts suivants restent en vigueur pour les prochaines vingt quatre heures à savoir Vohémar, Sambava, Andapa, Antalaha, en passant par Maroantsetra, Fénérive Est jusqu’à Mahanoro et Tanambao Manampotsy. Il en est de même pour les districts d’Antsalova, Belo sur Tsiribihina, Mahabo, et Toliara I et II.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4212 du 19-01-2009