Le luxe du futur hôtel cinq-étoiles qui accueillera le Sommet de l’Union africaine se dessine. La fin du chantier est prévue en mai.
«Il ne nous reste plus que 100 jours ». Selon le traducteur, telle est la signification de la phrase écrite en chinois sur une banderole collée sur la façade de l’hôtel Sheraton cinq étoiles d’Ivato. C’est pour motiver les travailleurs mais après presque un an de chantier, le travail accompli par les Chinois et les Malgaches chargés de construire l’établissement est déjà impressionnant. L’ossature des 23 étages du bâtiment est terminée et les ouvriers s’attaquent depuis quelques mois aux travaux de finition. A commencer par les deux suites présidentielles, situées au dernier étage mais les 208 chambres du futur hôtel compteront au total jusqu’à 70 suites dont 40 classées luxe.
Pharaonique
Au fil des visites dans les étages, ceux qui accompagnaient le ministre de la Réforme foncière et de l’Aménagement du territoire Marius Ratolojanahary pour une visite guidée ont été très impressionnés par l’immensité des travaux.
La plus grande tâche à l’heure actuelle consiste à recouvrir le mur en béton avec du marbre ou du carrelage et la quantité du stock entreposé à l’extérieur du bâtiment en dit long sur l’importance des besoins.
A chaque niveau, des groupes d’ouvriers découpent, polissent ou installent des carrelages, souvent sous le bruit assourdissant des machines. D’autres s’attaquent à l’équipement électrique ou à l’installation des ascenseurs. De grandes salles équipées, en forme de bar laissent deviner les futurs restaurants dont l’un sera au rez de chaussée et l’autre au premier étage.
Pour l’instant, les visiteurs doivent gravir les 23 étages qui font plus de cents mètres par les monte-charges, installés tout au long du bâtiment, à l’extérieur, accompagnés du bruit effroyable des engrenages. Pour ceux qui n’ont pas l’habitude de monter si haut, ils ne peuvent s’empêcher de penser au pire. Mais au sommet, le spectacle est époustouflant avec une vue imprenable sur les environs d’Antananarivo. Les extincteurs installés un peu partout rappellent encore l’incendie qui s’ était déclaré au sous sol, il y a quelques semaines. Aujourd’hui, il n’en reste aucune trace.
Le cinq-étoiles d’Ivato devrait être prêt à la fin du mois de mai. 67% des travaux sont déjà terminés mais beaucoup reste encore à faire tels les sanitaires, la piscine, le sauna, la salle de sport et les boutiques. Tout ceci constitue l’arsenal d’un véritable cinq étoiles.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4210 du 16-01-2009