L’avant-première de « Madagascar 2 » s’est déroulée hier au Centre culturel Albert Camus. Pour les cinéphiles locaux, c’était l’heure de vivre l’ambiance du grand cinéma à Tana.

«Madagascar 2» est accueilli fort chaleureusement dans le pays. Après plusieurs mois d’attente, les cinéphiles locaux peuvent enfin se régaler avec ce film de Dreaworks, qui est en train de faire ravage au Box Office mondial.
Apparemment, l’ambiance lors des trois séances d’avant-première de Madagascar, hier après-midi au Centre culturel Albert Camus, s’est trouvée moins institutionnelle que lors de la présentation de Madagascar 1 au Palais des Sports, en 2005. Ni hauts représentants institutionnels, ni grand discours officiel.
Un public, composé de tous les âges, est venu avec le plus grand enthousiasme du monde pour retrouver Alex le lion, Marty le zèbre, Melman le giraffe, Gloria l’hippopotame et leurs amis pingouins.
« Depuis une semaine, on ne parle plus que de ces héros à la maison. Les enfants se mettent sans arrêt à revoir le premier volet ou piquer quelques extraits sur internet. Ils se sont prêtés avec passion à retrouver leurs héros», confie Geneviève, une mère de famille suisse venue avec ses deux gosses.
Alors que le public du Central Park pleure la disparition de ses « animal-stars » du zoo new-yorkais, ces derniers se retrouvent merveilleusement dans un monde plus festif, et mieux : celui plus libre de la zone sud du globe. Après un séjour magnifique chez le peuple «lémurien» de Madagascar, ils s’envolent à bord d’une épave d’avion bricolée, les ayant conduit accidentellement en plein milieu du safari africain, peuplé de… lions, de zèbres, d’hippopotames, de singes, etc.
Ce fut un grand retour aux racines qui ne manque pas de ces circonstances émouvantes, drôles ou relaxantes.
Pour la plupart des adultes ayant assisté aux projections, revivre l’ambiance du 35 mm est d’une importance particulière. « Ca me fait énormément éveiller une grande nostalgie du cinéma du passé. Le son et les images sont impeccables», déclare Soloniaina, un jeune père accompagné de toute sa tribu familiale.
Nostalgie
Du côté des organisateurs, c’est tout près de la satisfaction. « Deux séances à guichets fermés aujourd’hui. On espère le même phénomène pour les prochaines projections », se réjouit Andry Raobelina, responsable événementiel au sein de Canal 7 Vidéo, le label à l’origine de la venue du film à Madagascar. Il est programmé au Ritz du 19 au 24 décembre.
Depuis sa sortie officielle le 3 novembre, Madagascar 2, un film d’Eric Darnell et de Tom Mc Grath, se place en bonne position au Box office mondial. Il est salué partout : aux Etats-Unis, au Canada, en Suisse, en France, etc. A une semaine de sa sortie dans l’Hexagone, Madagascar fait déjà 1,3 millions d’entrées. Ce qui est déjà presque le double du 800 000 enregistré lors du premier volet en 2005.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4187 du 18-12-2008