Un autre moyen pour traiter l’eau de rivière pour qu’elle soit potable. Un nouveau dispositif de traitement d’eau vient d’être lancé à Madagascar. Il s’agit de Watalys. Celui-ci a été présenté publiquement hier à Antaninarenina au cours d’une conférence de presse.

Watalys est un petit appareil qui ne pèse que 180 grammes et qui fonctionne avec un courant de 12 volts ou une batterie de 12 volts. Il suffit de le plonger dans un récipient contenant un litre d’eau de rivière ou une eau d’une autre source ajoutée d’une cuillère de sel. Brancher l’appareil sur une source de courant. Au bout d’une heure, on aura une solution d’hypochlorite de sodium. Et c’est cette solution qui servira pour purifier et désinfecter l’eau. Un litre de solution permet de traiter 4 000 à 6 000 litres d’eau. Cette solution peut être conservée dans un récipient opaque pendant plus d’un mois tout en gardant ses propriétés.

Un coût d’Ar 2 250 000

Ce dispositif avec ses accessoires coûte 900 euros, soit environ Ar 2 250 000. Vu son coût relativement cher, il est surtout destiné aux ONG (Organisation non gouvernementale), aux établissements sanitaires, aux fournisseurs d’eau potable et aux communautés villageoises.

Le ministre de l’Eau s’est félicité de l’arrivée de cet appareil. « Nous avons de l’eau partout sauf dans la partie Sud du pays où elle est rare. Ce qui nous manque, c’est l’eau potable, plus précisément, la potabilité de l’eau. Il y a des systèmes classiques pour traiter l’eau, mais ils coûtent très cher et sont compliqués ».

17 Communes de la Région d’Alaotra Mangoro, d’Atsimo Andrefana, d’Analamanga, et de Vatovavy Fitovinany seront équipées de Watalys.

Watalys est un produit phare de la Société Bulane en Suisse. A Madagascar, elle est représentée par la Société Novasoa.

Extrait Madagascar Tribune – vendredi 24 octobre 2008