Comme pour une équipe nationale de football, le ministère des Sports, de la culture et des loisirs sélectionnera deux artistes issus de chacune des 22 régions pour animer le Sommet de l’Union africaine (UA) qui se tiendra à Antananativo en juillet 2009.
Diverses formations et troupes composées de danseurs et de musiciens traditionnels vont se relayer pour aligner des notes aux couleurs de la Grande île.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4138 du 21-10-2008
Vibrant aux rythmes du beko du Sud, et du salegy du Nord en passant par le vakodrazana des Hauts-plateaux, ces 44 artistes seront choisis en fonction de leurs styles spécifiques. « Pour montrer la diversité, la sélection s’effectuera sur le critère des couleurs musicales. Ils animeront la cérémonie d’ouverture et quelques manifestations culturelles qui vont se dérouler pendant le Sommet », précise le ministre Jean Louis Robinson.
De l’accordéon, de la valiha, de la marovany, du lokanga… : le répertoire devra convenir et plaire aux oreilles de la cinquantaine de chefs d’Etat africains attendus à Antananarivo.
« Ce n’est pas à proprement parler un concours. Il s’agit plutôt d’une sélection dans le but de faire connaître notre culture. Ce sera aussi une promotion pour les meilleurs », continue le ministre chargé de la culture.
La préparation du site a déjà commencé depuis quelques temps. Ainsi, le centre international de conférence d’Ivato a été inauguré le 19 juin. Construit sur une superficie de 6 ha, il comprend un bâtiment de 7500 m2 avec une salle de conférence, une vingtaine de cabines pour l’interprétariat, cinq salles d’audience d’une vingtaine de places, une salle de transmission, une salle de préparation, une salle de conférence de 200 places, et deux salles de journalistes d’une trentaine de place chacune.