Saison des pluies. Madagascar n’est pas à l’abri des conséquences néfastes du réchauffement planétaire sur le climat.

 «Les prochains cyclones seront très puissants avec le phénomène de réchauffement climatique. C’est surtout leur intensité qui doit nous inquiéter plutôt que leur nombre. Nous devons nous préparer sérieusement dès maintenant pour faire face à cette situation », a annoncé Nirivololona Raholijao, chef de service des Recherches Appliquées à la direction générale de la Météorologie sur les ondes de la radio nationale samedi dernier. «Les conditions de formation et de développement des météores sont particulièrement favorables vers mi-octobre jusqu’en décembre », a-t-elle ajouté. « En outre, les orages seront également très puissants », a-t-elle continué.

« Kere »

Globalement, la pluviométrie sera conforme aux valeurs saisonnières normales à travers le pays pour la première partie de la saison pluvieuse, c’est-à-dire d’octobre à décembre. Des exceptions ont été quand même soulevées pour la région Atsinanana où de fortes pluies pourront tomber, et pour les régions Sud et Sud-Ouest où les pluies seront légèrement inférieures aux valeurs normales, d’après toujours cette technicienne de la météorologie.
Pour la deuxième partie de la saison pluvieuse, de janvier à mars, la pluviométrie sera, en général, faible par rapport aux valeurs normales. «Une surveillance particulière doit être menée dans le Sud », a souligné Nirivololona Raholijao. En langage plus clair, ces propos pourraient signifier qu’une menace sérieuse de sécheresse plane sur le Sud. Des mesures préventives seront à entreprendre au plus vite pour éviter la réédition du « Kere » dans cette partie déshéritée du pays.

Extrait Midi Madagasikara – Parution N° : 7649 du 6 octobre 2008