Le ministre de la Réforme foncière donne des précisions sur son département.

• Pour quelle raison le foncier fait-il partie intégrante de l’aménagement du territoire ?
– L’aménagement du territoire se définit même comme l’organisation rationnelle de l’occupation des sols. Ces outils de planification, dont le schéma national d’aménagement, les schémas régionaux et les plans d’urbanisme directeurs, serviront à identifier les zones d’habitation industrielles, forestières, et celles réservées aux emprises d’équipements publics, sans oublier la prise en compte de l’extension des villes. Il s’agit d’attirer les investisseurs.

• Quelle est la mission de votre département ?
– Il assure la sécurisation foncière massive, dans le but d’améliorer le climat des investissements à Madagascar, et en particulier de booster la production agricole. Le nouveau ministère élabore en même temps les outils de planification spatiale au profit des collectivités territoriales décentralisées. La création des nouvelles villes et la mise en place des logements sociaux relèvent de nos compétences.

• Quelles seront les améliorations en vue pour le foncier ?
– La modernisation des services fonciers et l’informatisation des documents y afférents, en vue d’améliorer la qualité des services et d’accélérer les procédures, est déjà en cours. Le guichet unique est aussi installé dans le but de réunir dans un seul lieu tous les services techniques concernés. La refonte des lois foncières a permis entre autres de faciliter l’acquisition d’un terrain domanial.

• Et l’aménagement ?
– Toutes les communes doivent avoir leurs propres schémas d’aménagement, car le seul plan communal de développement ne suffit pas. Ces outils de planification serviront à effectuer une traduction et une lecture territoriale de la mise en œuvre de ce plan d’aménagement.

Extrait Midi Madagasikara – Edition n° 4123 du 03-10-2008