La Journée mondiale du tourisme sur le changement climatique sera célébrée dans la capitale du Menabe. Une ville que l’érosion risque de rayer de la carte.
Morondava est devenue une ville de sable. Les rues jadis parfaitement goudronnées sont sablonneuses, ponctuées par endroits de petites portions de bitume dans un état de dégradation avancée. Elles rappellent à tout moment que la mer est en train de tout grignoter.
En dix ans, le grand bleu a gagné jusqu’à un kilomètre et demi à l’intérieur de la ville. Des hôtels renommés comme l’Etoile de Mer, des boîtes de nuit et des bâtiments ont été à jamais engloutis.
Le moment ou jamais
Morondava ressemble à une ville sinistrée, en quête de nouvelles inspirations pour rebondir et retrouver sa réputation d’antan : une ville en plein essor et une des destinations les plus courues des touristes. Dans ce contexte, le choix d’y célébrer la Journée mondiale du tourisme (JMT) est plus que judicieux. D’autant que le thème est « le tourisme s’engage face au défi du changement climatique ».
« Ce sera le moment ou jamais de promouvoir ce secteur porteur de devises et de sensibiliser l’opinion sur le mal qui ronge lente-ment mais sûrement notre région », déclare Mamy Elysé Ndriamasiarison, chef de la région.
Plusieurs manifestations seront organisées à l’occasion de la JMT. Un grand carnaval à travers la ville et une course de pirogues à voile ouvriront la journée, précédant les discours officiels. Une exposition avec une vingtaine de stands montrera également tout le potentiel touristique du Menabe, notamment les fameux Tsingy de Bemaraha, un des joyaux des sites touristiques du pays, l’Allée des Baobabs et la plage de Belo-sur-mer.
Morondava se situe à 700 kilomètres de la capitale, au sud-ouest de l’île. L’itinéraire suit d’abord la RN 7, puis les 34 et 35 à partir d’Antsirabe. A cette époque de l’année, une chaleur étouffante règne sur la ville. « Pas moins de 30° à l’ombre », selon une Tananarivienne venue aux festivités de la JMT. C’est pourquoi l’après-midi jusqu’à 17 heures, les rues sont désertées.
Et même jeudi, aucune manifestation particulière ne traduisait les préparatifs de la célébration de la JMT. La manifestation qui rencontrera le plus de succès, sera de toute évidence le spectacle offert par l’artiste Firmin, demain après-midi.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4118 du 27-09-2008