Les résidents étrangers à Madagascar ont augmenté par rapport à l’année précédente au nombre de 5231 lors du dernier décompte en fin juillet 2008. Les Européens sont les plus nombreux parmi eux les Français et les Italiens. Viennent ensuite les Chinois, les Indiens, les Pakistanais pour le continent asiatique. La principale cause de cette hausse est due à l’arrivée des grands groupes miniers qui investissent près de 250 Milliards d’Ar pour leurs projets. Ces investisseurs viennent dans l’intérêt d’obtenir des avantages dans l’exploitation minière comme celle de l’Ilménite, du Cobalt, Nickel… Mais ces derniers peuvent être des sources de devise pour Madagascar. Ils résident dans nos murs depuis 2 ans pour une installation de leurs grandes entreprises.

Droit de séjour

L’obtention des droits de séjour varie selon chaque individu, leur situation et leur statut. On peut citer le cas des missionnaires, des indigents, des étudiants natifs ou bien étrangers qui ont un demi-tarif ou gratuit s’ils sont encore mineurs ou reconnus indigents c’est-à -dire des handicapés et aussi pour les fonctionnaires étrangers travaillant pour l’Etat ou encore les apatrides qui ont une nationalité non-identifiée. Le coût de la carte dépend du droit de séjour et de la durée de leur passage. Voici quelques chiffres montrant cela :

- 91,47 euros pour une durée de 3 à 6 mois
- 229,67 euros pour une durée de 6 mois à 1 an
- 281 euros pour une durée de 2 ans
- 533 euros pour une durée de 3 ans
- 838,37 euros pour une durée de10 ans

Le nombre effectif de ses étrangers qui résident à Madagascar recueilli par le ministère de l’aménagement du territoire est obtenu par l’écart du recensement physique et administratif. Les procédures administratives doivent être écrites, ce qui sert de preuves de dossier pour les compter. Par ailleurs la loi de finance détermine le montant de droit de séjour des nouveaux venus. Le droit de timbre remplacé par la vignette coûte 140.000 à 400.000Ar selon la durée de séjour, le droit de délivrance de VISA et le paiement des monnaies convertibles en Dollar ou en euro. Pour les étrangers qui ont une nationalité indéterminée ou ceux qui ont vécu plus de 50 ans dans notre pays possédant un « visa définitif » ainsi qu’une personne étrangère étant mariée à un individu de nationalité malgache plus de 10 ans doivent faire un virement bancaire en Ariary dans le compte du trésor de la banque centrale (contre valeur de devise ).

Extrait Madagascar Tribune – jeudi 25 septembre 2008