Oiseaux d’eau migrateurs

La Grande Île sera pour quelques jours la capitale de la conservation des oiseaux d’eau migrateurs. Le pays abritera, en effet, du 15 au 19 septembre prochain une conférence internationale portant sur le thème : « A l’action sur les voies migratoires des oiseaux d’eau, revue du passé, vision d’avenir ». Plus de 150 experts des oiseaux d’eau et de représentants d’organisations gouvernementales et d’ONG de 80 pays assisteront à ce grand rendez-vous international. Ils se concerteront pour déterminer les meilleures stratégies de conservation des 235 espèces d’oiseaux d’eau se déplaçant sur les voies de migration d’Afrique-Eurasie. La plupart de ces espèces sont maintenant en voie de disparition. Les cas du flamant nain, de l’oie naine, de la spatule blanche et du crabier blanc seront particulièrement évoqués au cours de cette rencontre scientifique.

Grippe aviaire

Plusieurs sujets seront également abordés et débattus pendant cette grande réunion. Il s’agit, entre autres, de la propagation de la grippe aviaire (H5N1), des effets du changement climatique sur les oiseaux d’eau migrateurs, des nouvelles tendances de population pour l’ensemble des espèces d’oiseaux d’eau migrateurs protégées…
Cette conférence internationale est, en fait, la quatrième réunion des pays signataires de l’AEWA (Accord sur la Conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique (Eurasie). Ce traité international sur l’environnement, sous les auspices de la Convention de Bonn, et évidemment soutenu par le PNUE (Programme des Nations Unies pour l’Environnement), est entré en vigueur en 1999. Madagascar l’a ratifié récemment, l’année dernière. Ce traité vise la protection de ces espèces d’oiseaux d’eau tout au long de leurs itinéraires de migration entre l’Afrique et l’Eurasie, en passant pour certaines par la Grande Île.

Extrait Midi Madagasikara – Parution N° : 7625 du 08 septembre 2008