L’Office régional du tourisme d’Antananarivo (Ortana) fait des prospections sur de nouveaux sites touristiques jusqu’ici sous-exploités. Il s’agit entre autres de la source thermale d’Ankazobe, du corridor forestier à Anjozorobe sur la route nationale 3 ainsi que du site pour randonnées au sommet de l’Andringitra à Ambohidratrimo. Ces sites sont pénalisés par un manque d’infrastructures d’accueil ou par leur accessibilité difficile.
Par le biais de ces prospections, l’Ortana établit des bases de données qui permettront de diriger les travaux d’exploitation des lieux, donc de développer le secteur du tourisme dans la région.
Seulement 10% des touristes qui viennent à Madagascar choisissent la destination des hautes terres centrales. Et en général, ils restent une nuit dans la capitale. « La mise à la disposition de ces nouveaux sites est une solution pour changer la situation », avance Miandriarijaona Razafimahefa, directeur de l’Ortana. Les outils de communication doivent aussi être poussés pour changer les idées préconçues sur la capitale selon lesquelles cette dernière serait une mauvaise destination touristique. Un événement baptisé « Fête du tourisme » sera organisé par l’Office au mois d’octobre. L’objectif est de valoriser le potentiel touristique de la Capitale.
Cette manifestation entre déjà dans la préparation de l’accueil des visiteurs attendus lors du sommet de l’Union africaine en juillet 2009. « Un tel événement et même la période d’après favorise toujours l’arrivée des touristes », estime le directeur.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4101 du 08-09-2008