La fondation « Better U » de Jim Carrey va apporter un appui matériel et financier pour la promotion de SRI à Madagascar par le biais des formations des paysans ainsi qu’une campagne de sensibilisation et de vulgarisation de ces techniques agricoles. « L’objectif pour Better U est de donner une assistance durable pour le bien-être de la population et de faire de Madagascar un exemple en matière d’adoption de SRI en Afrique afin que votre pays puisse acquérir une autosuffisance économique et sociale », souligne Jim Carrey, au cours d’une conférence de presse, hier, à l’Hôtel Colbert.

Acteur passionné

Un engagement ambitieux sur la promotion de l’agriculture. Mis en veilleuse depuis plus de 20 ans, le Système de Riziculture Intensive commence à être adopté par la paysannerie malgache. La visite dans notre pays de l’acteur américain et non moins président de la Fondation « Better U » œuvrant dans la promotion de l’agriculture dans les pays en développement, Jim Carrey constitue un atout pour la vulgarisation de cette méthode visant à augmenter la production rizicole. Bien qu’il soit un acteur, il est très passionné par l’agriculture et s’engage dans la promotion de ce secteur.

Sommités

Et lui d’ajouter que « cette fondation va financer la rencontre internationale sur le SRI qui aura lieu à Madagascar en mars 2009. » Ce sera un grand rendez-vous pour le développement rural et la concrétisation de la révolution verte dont l’objectif consiste à doubler la production rizicole en 2009 et la tripler en 2011. Ainsi, diverses sommités mondiales de la riziculture et différents responsables de haut niveau des politiques de développement de l’Afrique, en particulier dans le domaine agricole seront attendus pour échanger des expériences et consolider les connaissances rattachées à une technique qui pourrait contribuer à résoudre le problème de la sécurité alimentaire.

Le montant alloué pour cet investissement agricole de la fondation de Jim Carey à Madagascar n’est pas encore déterminé car des devis du projet sont encore en cours. « Nous allons faire le moins de dépenses possible pour atteindre le maximum d’objectifs possibles », a-t-il laissé entendre. Par ailleurs, le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Panja Ramanoelina a mis en relief l’efficacité du SRI en matière de production agricole tout en soulignant le fait que « le SRI valorise la riziculture à 300 % car il produit jusqu’à 23 tonnes à l’hectare contre 2t/ha seulement pour les techniques traditionnelles. » Certains paysans ont déjà adopté le SRI.

Extrait Madagascar Tribune – vendredi 5 septembre 2008