Festamania a été l’occasion de mettre en place une stratégie pour développer le tourisme. La richesse culturelle de toute la région sera exploitée de façon optimale.
Le lancement du nouveau circuit « Mania» a eu lieu en juillet dernier. La direction régionale du tourisme d’Amoron’i Mania prévoit la venue de plus de 20 000 visiteurs d’ici 2009. C’est dans cette optique que ce nouveau circuit a été élaboré.
Il comprend une visite à Soatanàna, ville spécialisée dans la sériciculture et le travail de la soie, ainsi qu’une randonnée sur la montagne d’Antety à Ambositra. Une promenade au village zafimaniry d’Antoetra figure aussi au programme du circuit.
La capitale de la région Amoron’i Mania a été le théâtre d’une grande rencontre culturelle et touristique durant trois jours. L’événement culturel, dénommé « Festamania » organisé à Ambositra du 22 au 24 août a obtenu un franc succès, selon les responsables.
L’office régional du tourisme d’Amoron’i Mania (ORTAM), l’association des hôteliers et des guides ainsi que l’association Savika ont organisé pour la 3e fois cette grande manifestation.
Cette année, le thème retenu était axé sur « la promotion et le développement intensif du tourisme » dans la région. D’ailleurs, le but consistait à drainer et à attirer beaucoup plus de touristes à Amoron’i Mania. Mais il s’agit surtout de valoriser le savoir-faire culturel et artistique, vu les potentialités de la région.
Amoron’i Mania, riche en biodiversité et d’une endémicité exceptionnelle, regorge de ressources naturelles favorables au développement du tourisme. Beaucoup de sites ne sont pas encore exploités. L’objectif est focalisé sur la mise en évidence des richesses culturelles de la région.
Artisanat
D’après la directrice de l’ORTAM, 20 000 touristes seront attendus en 2009. L’année dernière, plus de 13 000 touristes ont visité la région. Si en 2003, une dizaine d’hôtels et deux tours-opérateurs ont été recensés, l’année dernière 24 établissements hôteliers, avec une centaine de chambres au total, et quatre tours-opérateurs ont été dénombrés.
Si auparavant, les touristes restaient une demi-journée dans la ville d’Ambositra, actuellement, ils y séjournent au moins deux jours et deux nuits. C’est déjà un signe encourageant pour le tourisme local. Leur venue génère du travail pour les jeunes et font vivre beaucoup de familles.
Festamania fut également l’occasion pour mettre en exergue l’art Zafimaniry grâce au défilé de mode qui s’était tenu à Tampon’ny Vinany, le samedi 30 août. Les artistes locaux ont également eu l’occasion de montrer leurs talents devant les invités et les touristes étrangers. Une vente-exposition d’arts malagasy et de produits locaux a également animé les trois jours de manifestation, toujours devant la Place du 26 juin 1960 à Tampon’ny Vinany.
La particularité de l’événement réside dans l’organisation de cabarets à l’hôtel Voajanahary à Andrefantsena tous les soirs. Contrairement au « volambetohaka » pendant lequel la population a eu droit à un bal populaire.

Extrait  l’Express de Madagascar – Edition n° 4098 du 04-09-2008