AGRICULTURE. Une conférence Internationale sur le SRI se tiendra en mars 2009 dans le pays avec l’appui de Better U Foundation. 

La biodiversité unique et le dessin animé « Madagascar ». Il y a des responsables qui croient en l’application de la SRI (Système de Riziculture Intensive) pour développer la riziculture à Madagascar. « C’est tout ce que je savais sur Madagascar avant de venir ici », a avoué l’acteur américain Jim Carrey, qui plus est, le Président de « Better U Foundation », lors d’une conférence de presse hier à l’hôtel Colbert. Sa fondation est prête à supporter la diffusion à grande échelle de cette technique dans la Grande île. « Notre objectif est de faire de Madagascar un pays de démonstration en matière de SRI en Afrique, voire même dans le monde », a-t-il soutenu.

 Assistance durable 

A cet effet, une conférence internationale sur le SRI se tiendra en mars 2009 avec l’appui de cette fondation. Cette rencontre organisée par le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche avec ses différents partenaires techniques et financiers, réunira tous les différents responsables de haut niveau dans le domaine des politiques de développement de l’Afrique. L’objectif consiste à cerner tous les facteurs qui limitent encore l’application de cette technique à plus grande échelle et à établir les bases scientifiques crédibles afin que celles-ci soient applicables à très large échelle sur le continent africain comme c’est déjà une réalité en Asie. Après les descentes de ce comédien américain dans les plaines d’Ambatondrazaka, il a constaté une réticence de certains paysans sur l’adoption de la SRI et un manque de respect de la technique pour d’autres qui l’appliquent. C’est pourquoi, il est prêt à donner une assistance durable et non des aides en quelques gouttes pour vulgariser ce SRI dans le pays.

 Rendement à 23 tonnes/ha 

Pour commencer, la fondation sponsorisera l’organisation d’un sommet national visant à former les autorités locales  à tous les niveaux allant du Chef de Fonkotany jusqu’au Chef de région à part la population rurale. Des experts venant de Cornell University et les volontaires américains de Peace Corps effectueront des suivis de cette formation. Les rizières à Madagascar peuvent encore produire trois fois plus s’ils sont bien exploités, a évoqué Jim Carrey. En outre, la SRI est un des piliers de la Révolution Verte permettant d’atteindre l’engagement de doubler la production alimentaire, a soulevé le ministre de l’Agriculture, Panja Ramanoelina. Cette technique valorise la riziculture à 300% car le rendement obtenu par l’association Tefy Saina à Fianarantsoa, entre autres, s’élève déjà à 23 tonnes/ha contre 2tonnes/ha en moyenne nationale et 15 tonnes/ha dans d’autres pays, a-t-il expliqué. 

 Moins de dépenses possibles 

Notons que Better U Foundation a pour vocation d’aider les gens à être indépendants ou à avoir son autosuffisance alimentaire.  C’est pourquoi, quelques containers de fauteuils roulants seront également envoyés à Madagascar pour soutenir les personnes handicapées. Et concernant le développement du SRI à Madagascar, le financement n’est pas encore décidé car il faut encore redescendre sur le terrain pour évaluer les besoins, a évoqué le président de la Fondation. « Ce sera moins de dépenses possibles mais avec un maximum de résultats car je ne suis pas du genre à jeter de l’argent du haut de l’hélicoptère », a-t-il conclu.

Extrait Midi Madagasikara – Parution N° : 7616 du 28 août 2008