Une centaine d’opérateurs malgaches ont répondu présents à la rencontre organisée, hier au Carlton, avec la mission indienne, composée de 25 hommes d’affaires. Extension des activités, transfert de technologies et développement de la mécanisation de l’agriculture constituent les principales attentes des Malgaches.
« Nous espérons développer nos activités, notamment dans la production sucrière et dans le secteur de l’agriculture et de l’élevage », déclare Danil Ismael, président directeur général du groupe Société malgache de transformation de plastique. Il représente plusieurs types d’activité, dont la fabrication de produits laitiers ou d’insecticides.
Dans le secteur des nouvelles technologies, Madagascar entend tirer profit de la coopération avec l’Inde pour pallier l’insuffisance en nombre des techniciens. « L’Inde est très développée dans le secteur des NTIC. Il est intéressant d’établir un partenariat dans ce cadre, tout au moins dans le renforcement des capacités, par l’implantation d’une plate-forme de formation », explique Gil Razafintsalama de Goticom. « La complémentarité, dans l’objectif de percer le marché francophone, sera un atout, car Madagascar est déjà bien positionné et les ingénieurs indiens sont compétents », poursuit-il.
L’importation du petit matériel agricole figure parmi les projets du groupe Axius Holding Madagascar dans le cadre du partenariat. « Nous allons dans un premier temps importer des équipements agricoles, notamment des tracteurs. Par la suite, nous installerons une usine d’assemblage à Madagascar », affirme Ny Rado Rafalimanana, président directeur général du groupe. L’accord sera bientôt signé en Inde.
Du côté des Indiens, les secteurs d’activité dans lesquels ils souhaitent établir des partenariats, sont nombreux, entre autres les mines et la transformation des fruits et légumes. Des études seront ainsi réalisées sur trois sites pour la production de sucre.
Un autre accord de partenariat relatif à la protection des investissements entre les gouvernements indien et malgache est également en vue, et une représentation de la Confederation of India Industries sera implantée à Antananarivo.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4096 du 02-09-2008