La parité du pouvoir d’achat, une étude présentée hier à Anosy, classe la Grande île 33e sur 50 pays en Afrique. Le PPA étant le rapport entre le PIB nominal et le PIB au prix « régional ». En effet, la PPA est employée pour mesurer la performance économique. Elle permet de mesurer au mieux le pouvoir d’achat et le taux de pauvreté. Par exemple, après le round 2005, le poids économique de Chine change de 15% en 10%. Madagascar était 40ème sur 50 pays africains si on se réfère au taux de change, pourtant, avec la PPA, Madagascar devient 33èmesur 50 pays. Au niveau des entreprises, elle permet aussi de mener des analyses comparatives et pour les particuliers, le salaire pourrait être négocié en se référant de la PPA.

Comparaisons

Un point d’information pour présenter les résultats du programme de Comparaison Internationale pour l’Afrique 2005-2006, s’est déroulé hier au Motel Anosy. Durant cette journée, la présentation est basée sur le contenu de ces résultats de ce PCI ainsi que ses spécificités et ses importances dans la société nationale et internationale. A l’initiative des Nations–Unies, ce PCI vise à effectuer des comparaisons mondiales et dont le produit central est la Parité de Pouvoir d’Achat (PPA). De ce fait, il est établi pour comparer les agrégats de la comptabilité nationale convertis en une unité monétaire au lieu d’utiliser les taux de change. Ce PCI a aussi pour objectifs la disponibilité d’informations et de statistiques comparables, en l’occurrence les performances économiques et le coût de la vie dans chaque pays.

Intégration

Ou d’améliorer la capacité des services de la comptabilité nationale et des services des prix à la consommation. Voire, promouvoir le partenariat entre les Instituts Nationaux de la Statistique des différentes nations. Ainsi, le contexte du Programme de Comparaison Internationale est le décalage entre variation des prix relatifs et variation du taux de change, l’intégration du pays dans les système sociaux, productifs, commerciaux, financiers régionaux et internationaux. Le volet prix et le volet comptabilité nationale sont des activités relatives aux deux objets du projet qui ont été misent en œuvre à Madagascar. Le premier volet consiste à faire des enquêtes mensuelles, de couverture nationale au cours de l’année 2005 et trimestrielle au cours de l’année 2006.

Extrait Madagascar Tribune – samedi 23 août 2008