Faire de son histoire sa richesse ! Le district d’Isandra, un des districts de la région Haute Matsiatra, a élaboré plusieurs projets pour faire renaître de ses cendres l’histoire du royaume d’Andriamanalimbentany (1750-1790) et des autres souverains qui ont conduit haut le flambeau du royaume de Mahazoarivo, voire celui du Betsileo.

L’histoire met au compte de ce roi la construction de dix ou douze palais en bois de très belle facture, aujourd’hui disparus, mais dont la tradition a retenu les noms et les détails. Il fut également à l’origine du recensement et de l’organisation du royaume, du développement des métiers, de la riziculture et de l’artisanat, mais aussi de la relation avec les Vazaha qui ont introduit le couteau appelé Mitambolagnela. Le couteau est devenu un objet précieux et symbolise la royauté de l’Isandra. Il avait été conservé au Rova de Manjakamiadana, il serait peut-être perdu à la suite de l’incendie.

Kiaombevato raconte tout

Kiaombevato serait le plus beau et le plus significatif de tous les vatolahy betsileo et malgaches. Pierre équarrie de 6m de haut, elle a été sculptée sur ordre de Ralaiarivony, successeur d’Andriamanalina III, vers 1815. Ralaiarivony, un peu seul à s’opposer à l’alliance d’Andriamanalina III avec Andrianampoinimerina, a demandé à la pierre de dire et de crier silencieusement et pour l’éternité ses pensées. Sur sa face ouest figurent cinq zébus ayant chacun sa valeur historique. Dans les projets d’Isandra, les pierres sont demandées à parler.

Les trois premiers ont une fière allure, de longues cornes et des bosses dont la hauteur rejoint la hauteur des cornes. Ils sont tous orientés vers le Sud. Les longues cornes symbolisent la puissance des rois et les bosses représentent la richesse et la prospérité de l’Isandra qui a duré un siècle. Le quatrième, encore tourné vers le Sud, a des cornes moins longues et la bosse moins basse. Il représente Andriamanalina II et le début de la décadence de l’Isandra. Le cinquième zébu à la constitution chétive et dégénérée, tournant la tête vers le Nord, n’est autre qu’Andriamanalina III qui s’est rallié à Andrianampoinimerina, un autre « zébu aux grands yeux ou Ombalahibemaso ». Ce dernier entraîna la pays à tourner la tête vers le nord (nampianavara-doha ny tany).

Kiaombevato est la seule pierre levée de Madagascar qui résume deux sièles d’histoiure d’un peuple. Le district d’Isandra, avec l’association Vehivavy liam-pandrosoana (VLF), associent leurs efforts pour que l’histoire rétablie à travers la restauration des vestiges constituent un atout pour faire prospérer le tourisme.

Extrait Madagascar Tribune – jeudi 14 août 2008