Record battu sur la RN 4 reliant la capitale à Mahajanga. Le dimanche 3 août, plus de 2 000 véhicules y ont circulé.

Record battu sur la route nationale 4, reliant la capitale à Mahajanga, le dimanche 3 août. Plus de 2 000 véhicules y ont circulé, trafic et affluence rarement connus sur ce grand axe de l’Ouest, depuis l’arrivée des grandes vacances. En général, seule une centaine de voitures l’empruntent quotidiennement.
La circulation reste pourtant fluide et aucun accident grave n’est à déplorer. Sauf, samedi dernier, dans la descente du Tampoketsa. Un minibus a effectué, plusieurs tonneaux avant de terminer sa course au fond d’un profond ravin. On peut imaginer les conséquences d’une telle sortie de route dangereuse, même si nous ignorons le nombre de blessés. En tout cas, deux grands véhicules de dépannage ont remonté le véhicule, le lendemain vers 11 heures. Voitures légères, berlines ou breaks, camions, minibus, sans compter des dizaines de véhicules tout terrain ont animé la circulation. Depuis le mois de juin, des vacanciers débarquent chaque jour dans la capitale du Boeny. En même temps, d’autres rentrent chez eux après un séjour des plus agréables.
La plupart des estivants viennent en famille. A côté d’eux, des enfants en colonies de vacances ou des étudiants en voyage d’études se prélassent au soleil sur les plages de la ville. Le soir, le bord de la mer, lieu de rendez-vous des juillettistes puis des aoûtiens, ne cesse d’être envahi par une foule monstre.
A Amborovy, les touristes investissent les plages tôt le matin. Ceux qui viennent en taxi-brousse à Mahajanga, ont le service des bus pour les amener à la mer.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4076 du 08-08-2008