Situé dans la région d’Ihorombe, à 700 km de la capitale, et à 226 km de Tuléar, ce territoire étendu sur 81 540 ha renferme une multitude de richesse en faunes et en flores : des plantes endémiques locales et nationales, et une dizaine de mammifères dont la plupart sont des primates.

Le long des circuits, appréciez la fraîcheur de l’eau de la piscine naturelle, par une partie de baignade, découvrez les canyons aux rivières permanentes, admirez la étendues des roches sculptées naturellement par l’érosion, prenez le temps de contempler la végétation dans cette zone aride. Une beauté à vous couper le souffle !

Le parc National de l’Isalo est l’un des sites les plus visités de Madagascar. En 2006, les statistiques ont affiché 29 031 visiteurs tandis qu’un nombre de visite de 31 195 a été enregistré en 2007. Et cette année, ce nombre a connu une hausse de 7% par rapport à la même période en 2007. La répartition montre que 40% des visiteurs sont de nationalité française. Les malgaches n’en représentent que 15 à 20%, suivi d’autres nationalités telles que italienne et anglaise.

Le parc de l’Isalo constitue la principale ressource de la commune de Ranohira car la moitié du montant des droits d’entrée au parc, soit une somme équivalant à 400 000 000 MGA, est octroyée au budget communal.

Infrastructures

A l’issue d’un entretien avec le Président de l’Office Régionale du tourisme d’Ihorombe, Delina Mara, ressort la situation en termes d’infrastructure pour l’accueil des visiteurs de la région.

Tout d’abord, la mise en place de l’Office régionale en février 2008 a permis de regrouper les professionnels du domaine, en l’occurrence, les hôteliers, les guides et les prestataires de service. 34 établissements hôteliers aux normes intégrant les gargotes ont été recensés dans la région dont 14 à Ranohira, et respectivement une dizaine à Ilakaka et Ihosy. Ce qui représente 400 lits pour Ranohira.

Une infrastructure insuffisante mais l’existence des activités de camping sur le lieu permet de gérer et d’alléger le problème.

Perspectives de promotion

Dans ses perspectives, Delina Mara, a mentionné en priorité la conception d’un annuaire pour les opérateurs du tourisme de la région et la création du site web de l’Office. Vient par la suite, la proposition de nouveaux circuits tels que le circuit reliant le pic d’Ivohibe à Andringitra et le circuit Saphir à Ilakaka, partant de l’exploitation dans les carrières jusqu’au marché des saphirs. Le but étant de mettre en valeur d’autres potentialités de la région.

Extrait Madagascar Tribune – jeudi 31 juillet 2008