Des personnes issues de différents milieux ont rendu un dernier hommage à Herizo Razafimahaleo. C’etait hier matin a son domicile à Ivandry, à la levée du corps.
Tout-Tanà, ou presque, a rendu undernier hommage,hier, à Herizo Razafimahaleo, disparu de manière brutale, vendredi. La cour au domicile du défunt,à Ivandry, aménagée pour abriter la cérémonie, s’est avérée trop exiguë pour contenir ceux venus assister au culte d’adieu du fondateur du Libéralisme économique et action démocratique pour la reconstruction nationale (Leader Fanilo).Les personnalités du monde politique, économique et social, issues des différentes régions de l’île mais habitant dans la capitale, étaient présentes.
Absence des tenants du pouvoir
Par contre, les principaux dirigeants de l’État ont brillé par leur absence. Seule une poignée de personnalités proches du régime, dont le député Abdoul Fatah, président de la Commission solidarité, avait fait le déplacement. Ce fut également le cas duprésident de l’AMF/3FM, Andrianalijohn Andriamanampy.
Le pasteur Lala Rasendrahasina, président de l’Eglise réformée (FJKM) a présidé au culte. Il s’est aussi fait le porte-parole du chef de l’État en transmettant le message de condoléances de ce dernier tout en précisant son absence du pays.
Manasse Esoavelomandroso, secrétaire général du Leader Fanilo a retracé le parcours du fondateur de la formation politique. Au cours de l’oraison funèbre, il n’a pas pu retenir ses larmes.
Il a rappelé les combats menés par le défunt.Il s’agit, entre autres, de sa lutte pour instaurer une éthique politique, instituer un débat sain.
A Antsirabe,le cortège funèbre a dû faire .une halte. Un groupe d’une centaine de personnes est venu se recueillir devant le cercueil.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4068 du 30-07-2008