Dons de tôles, et de l’argent pour les sinistrés

Les sinistrés de cyclone « Ivan » à Morarano et le fokonolona de Morarano lui-même ont reçu des dons d’une valeur totale de 260 millions de Fmg le samedi 5 juillet dernier. Cette valeur se compose d’argent liquide et de matériaux de construction.

En ce qui concerne l’argent, il vient en partie du président de la République, soit 44 250 000 Fmg à répartir aux 300 familles particulièrement touchées par le passage du cyclone, et en partie, du ministre coach de la Région, Botozaza Pierrot, soit 45 000 000 en chèque, pour le fokonolona dans l’objectif de financer la construction d’un pont desservant le quartier. Quant au reste, soit 170 250 000 Fmg, il représente la valeur à prix courant des matériels de construction consistant 800 tôles, 233 bois carrés et 234 bois ronds Les allocutions successives des membres de l’équipe des donateurs ont permis de préciser que l’essentiel de ces dons, soit un total de 215 millions de Fmg concrétisent des promesses présidentielles faites lors du passage cyclone « Ivan ». Ce sont des matériaux de construction et aussi les 44 250 000 Fmg d’argent liquide à distribuer aux 300 familles sinistrées sévères. Les 45 000 000 Fmg par contre, semblent être un don personnel du ministre coach, un « Makoa Mena » (sic) venu en aide aux habitants de Morarano, ce quartier hébergeant une majorité de migrants venant du Sud Est.

Naturellement, les bénéficiaires ont été ravis, les sinistrés certainement plus que le fokonolona, et leur représentant s’est répandu en gratitude disant : toutes les promesses faites aux habitants de Morarano sont honorées, nous en sommes tous heureux. Du côté des donateurs, le ministre coach a tenu à associer toutes les autorités locales dans l’initiative des dons, notamment la commune urbaine de Toamasina, le district de Toamasina I, la Région, et même l’arrondissement. Le sénateur Bezara Manasé, quant à lui, a agréablement surpris tout le monde en s’adressant à la population de Morarano dans le parler Antesaka ambiant.

Extrait Madagascar Tribune – mardi 8 juillet 2008