L’accès à la microfinance s’améliore. Une hausse du taux de pénétration a été observée dans tout Madagascar de 2006 à 2007. Il est passé de 7,44 % à 9,07 %. A la fin du mois de juin 2008, ce taux est estimé à 9,25 % et selon Blaise Rajoelina, coordonateur national de la microfinance, un taux de 10,44 % sera atteint voire dépassé cette année.
Pour la région du Boeny, en particulier, une institution de microfinance appelée AECA est actuellement en plein redressement. Le réseau a cessé de donner des crédits depuis 2004 avant d’être relancé en 2007 grâce à l’appui du programme Millenium Challenge Account (MCA), du Projet des Nations unies pour le développement et la Banque mondiale.
«Le montant du crédit octroyé par l’AECA s’élevait à 300 millions ariary avec un taux de remboursement de 99 % en 2007» affirme Bakoly Rafanoharana, responsable du volet
microfinance auprès du programme MCA.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4049 du 08-07-2008