Les Chinois raflent les marchés de construction dans le cadre du sommet de l’Union africaine. Les Malgaches eux, vont ramasser des miettes et rester sur la touche. A l’instar de l’Inth, qui est snobé par le gouvernement pour former le personnel en vue d’être des agents de surface dans les villas et les hôtels de luxe qui vont héberger les hôtes de l’île. Un appel d’offres international a été déjà lancé par l’Etat dans le cadre de cette formation. Ce ne sont pourtant pas les instituts ou centres de formation spécialisés en la matière qui manquent à Madagascar.

Compétences

Interrogé sur ce sujet, Mamy Andriamparany, chef des travaux et marketing à l’INTH (Institut National de Tourisme e d’Hôtellerie) à Ampefiloha signale que son « établissement est toujours prêt à dispenser une formation spécialisée pour les groupes d’individus qui auront l’intention de travailler spécialement dans les villas présidentielles ou s’initier en matière d’accueil, d’hôtellerie et du tourisme ». Plusieurs employés d’hôtels et de restaurants non seulement dans la capitale mais également dans les Régions ont déjà bénéficié de cette formation itinérante, en partenariat avec les Groupements d’Hôteliers et touristiques au niveau des circonscriptions administratives.

Extrait Madagascar Tribune – samedi 5 juillet 2008