Le riz, produit très sensible à Madagascar, est au cœur de toutes les stratégies actuellement. C’est pourquoi la riziculture bénéficie principalement de la subvention accordée par le gouvernement. Sur un total de 40 milliards d’ariary de subventions, elle bénéficie d’une enveloppe de 15 milliards d’ariary. Le ministère de l’agriculture annonce en outre la prochaine tenue du sommet sur la riziculture à Madagascar vers le mois de mars- avril 2009. Ce sommet réunira différents experts sur la culture rizicole dans le monde. En attendant cette rencontre internationale, l’intensification de la riziculture notamment la vulgarisation du SRI (Système Rizicole Intensif) est officiellement lancée. Le ministère bénéficie de l’appui du Better You Fondation, une fondation américaine parrainée par l’acteur Jim Carrey. Les différents responsables du ministère de l’agriculture rappellent que Madagascar est à l’origine du SRI aussi les paysans malgaches devraient être les premiers concernés. La fondation est prête à faire connaître cette technique bien malgache au reste du monde, notamment aux autres pays fortement rizicoles comme Madagascar. Le SRI n’a besoin que de 8 à 10 kg de semences par hectares contre 100 kg à 200 kg pour le système traditionnel alors que la production avec le SRI est 5 fois plus importante. La principale condition de la réussite du SRI réside dans la maîtrise de l’eau. La FAO de son côté dote les paysans intéressés 37 tonnes de semences et de 500,000 US $. Madagascar importe jusqu’à 200000 tonnes de riz par an. La culture de riz de contre saison si elle est adoptée par la majorité des paysans, devrait permettre de combler cette importation.
Extrait Madagascar Tribune – jeudi 3 juillet 2008