Le musée de l’écologie et sciences de l’environnement, appelé Biodôme, de Montréal abrite un habitat typique où se trouve une partie des faunes et flores de Madagascar. Depuis le 18 juin jusqu’au 16 novembre 2008, ces richesses, dont le petit baobab, le Ravinala, les geckos, les grenouilles, les poissons et autres Makis, seront présentées aux passionnés de la biodiversité. Le nombre de visiteurs attendus durant cette période est évalué entre 400.000 à 500.000. Divers éléments rappelleront également le patrimoine culturel de la Grande île. De ce fait, des vivariums et un aquarium permettront de voir de très près, des animaux qui caractérisent notre pays. Des panneaux d’interprétation et des explications données par un guide-animateur présent sur le sentier faciliteront la découverte.

En outre, les photographies de Julien Passerini et Marcel Muller ainsi que les objets artistiques fournis par l’Ecole Malgache de Montréal mettront en exergue l’art et les traditions populaires de la Grande Ile.

Préserver la biodiversité

Sensibiliser à la préservation de la biodiversité et montrer son importance pour la santé de notre planète sont les objectifs de cette présentation. Selon Francine Sénécal, vice-présidente du comité exécutif de la ville de Montréal et responsable des sports et loisirs et des Muséums nature de Montréal, « Il y a urgence d’agir pour préserver les espèces végétales et animales. Cette exposition s’inscrit donc dans cette continuité ». L’ambassadeur de Madagascar au Canada, Horace Constant, s’est félicité de cette initiative qui met en exergue une des préoccupations de la Grande île ainsi que l’ambition du pays de devenir une Nation verte tout en conciliant les projets d’investissement et de coopération avec le souci de durabilité. Il a également fait part de l’appel à la communauté internationale lancé par le Président de la République pour un véritable partenariat écologique.

Extrait Madagascar Tribune – mercredi 2 juillet 2008