Tous les travaux de rénovation et d’extension d’Ivato s’étendront jusqu’en 2020. La pose de la première pierre a été effectuée samedi dernier par le Premier ministre Charles Rabemananjara, le ministre des Transports Botozaza Pierrot et l’Ambassadeur de Japon. L’extension de cet aéroport entre dans le cadre de la tenue de la conférence de l’Union africaine l’année prochaine à Madagascar. Les travaux sont divisés en 6 tranches et cette première phase va se terminer d’ici le mois de juin 2009. Une enveloppe de plus de 22 milliards ariary est allouée à cette première tranche dont 8,475 milliards ariary issus du fonds de contre-valeur japonais, 3,727 milliards ariary proviennent de la caisse de l’Etat et le reste, soit 10,165 milliards ariary, viennent de l’Adema. Les travaux sont confiés à l’entreprise japonaise Daiho Corporation.

Airbus A 380

L’extension proprement dite s’étend sur 7 hectares de terrains dont une partie appartient à la base aéronavale d’Ivato. Au terme des travaux, le tarmac d’Ivato pourra accueillir 7 avions contre 2 seulement aujourd’hui. Cet aéroport disposera également d’un pavillon présidentiel (salon VIP) et d’un grand parking. La seconde phase consistera en la mise en place d’une nouvelle aérogare qui pourra accueillir 2500 passagers tandis que la troisième tranche touchera l’extension de la piste d’envol d’une longueur de 500 mètres. Ivato pourra recevoir à ce moment-là des avions gros porteurs comme l’Airbus 380 qui a une capacité de transporter 800 passagers. La mise en place de piste de secours suivi d’une seconde piste d’envol est également au programme. Une autre grande aérogare clôturera ce grand projet d’extension d’Ivato. À terme, les vols directs entre Tana-Tokyo, Tana-Montréal, Tana-New York, Tana- Rio de Janiro ou Tana-Sydney pourront se faire à partir d’Ivato. Ceci fait suite à l’open sky opté par Madagascar. Tous ces travaux requièrent un financement de près de 140 millions de dollars.

Extrait Madagascar Tribune – lundi 30 juin 2008