A marquer d’une manière grandiose

1908 – 2008, le lycée Gallieni a cent ans. En lui-même, cet évènement mérite d’être marqué d’une manière unique et grandiose, car être centenaire n’est pas une chose ordinaire. En effet, ce sont probablement ceux qui vivent raisonnablement, en suivant et respectant les règles de la vie, qui ont le plus de chance de vivre cent ans. Ainsi on peut conclure que si le Lycée d’Andohalo a atteint cet âge, c’est parce qu’il a respecté ces règles de conduite. Etabli dans un quartier historique, sa situation géographique fait du lycée lui-même un établissement historique. A part cela, le lycée fut également le berceau d’illustres personnalités. Cette notoriété fait la fierté des anciens du « Bahut », qui ont, eux-mêmes, forgé cette image très positive du Lycée qualifié de prestigieux.

Thème

Le lycée d’Andohalo est l’un des lycées de la Capitale de Madagascar. En outre, il est également le premier lycée public de Madagascar. Ainsi, ce n’est pas seulement un lycée d’Antananarivo qui a cent ans mais, c’est le premier lycée de Madagascar qui va fêter son centenaire. Le thème de la célébration est : « Fahaizana no tovoziko, fiadanana no ampoiziko ». Bien de manifestations sont au menu de la célébration. Dès le vendredi 20 juin, un culte œcuménique à l’église luthérienne d’Ambatovinaky ouvrira les festivités. Comme cadeau, le lycée Gallieni s’est imposé de nouveaux objectifs, entre autres, la réforme du système éducatif et l’amélioration de la qualité de l’enseignement en général. Toutes les manifestations seront axées dans cette vision, qui, d’ailleurs, constitue la finalité de la célébration du centenaire.

Extrait Madagascar Tribune – mercredi 18 juin 2008