Le monde économique en ébullition. La Foire internationale de Madagascar tient ses promesses, elle sert de plate-forme aux opérateurs locaux et étrangers.
Les opérateurs attendent beaucoup de la Foire internationale de Madagascar (FIM). La tenue de cette troisième édition de la FIM signifie l’aboutissement des projets d’investissements pour les opérateurs économiques locaux et étrangers.
«Nous espérons concrétiser des partenariats d’affaires avec les opérateurs malgaches, mais éventuellement avec les autres aussi», résume Pascal Plante, de la Chambre de commerce et d’industrie de La Réunion. «Nous sommes à la recherche de partenariats sur place pour représenter nos marques», avance Varghese George, export manager de Altech, représentant la marque Sharp à Dubai.
Nouveaux créneaux
Douze pays étrangers participent à cette troisième édition de la FIM, contre six seulement l’année dernière. «Ce qui reflète la politique d’ouverture de l’économie malgache», déclare Michel Ramiaramanana de la société Première Ligne, organisatrice de la FIM. Le nombre de participants a donc doublé. La Tanzanie, Dubaï, la Chine et la Thailande font partie des nouveaux venus.
Une partie des participants étrangers viennent à la FIM dans le but de dénicher de nouveaux créneaux de marchés dans le pays. «Nous proposons des technologies qui devraient permettre aux entreprises malgaches d’améliorer leur système de communication», commente Anna Zeis, de la société allemande Rohde&Schwarz. De même pour l’entreprise mauricienne DCL, qui offre ses services en ingénierie informatique.
Les opérateurs locaux sont également attentifs à cette manifestation. «Nous nous positionnons déjà comme acteurs incontournables de la télécommunication dans l’avenir avec le Backbone», fait savoir Ron Allard, directeur général de Telma. La BFV-SG avance également, de son côté, sa volonté d’accompagner les éventuels investisseurs. «Nous avons des offres qui sont prévues pour accompagner les entreprises déja implantées mais aussi les nouvelles», déclare Marcel Lenguin, président directeur général de la banque.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4006 du 16-05-2008