Plusieurs grands dossiers en attente

Nombreuses sont les actions entreprises ou en cours d’exécution par le ministère des Transports dans le cadre de la mise en œuvre du programme sectoriel des transports. Il s’agit entre autres, de la navigabilité du Canal de Pangalanes même sans l’appui des bailleurs de fonds, qui sera effective jusqu’à Mananjary et la remise en marche du réseau de chemins de fer exploité par Madarail. Tels sont les quelques bilans retracés par le ministre sortant, Laporte Ravelonarivo, lors de la passation de service avec son successeur, le ministre Botozaza Pierrot, hier à Anosy. Neanmoins, le premier a émis en toute transparence que plusieurs grands dossiers attendent encore le ministre entrant.

 Poursuite des négociations 

Le problème de retrait ou non de Madagascar de l’ASECNA constitue un dossier d’actualité. La demande de préavis du pays a été prolongée. Le maintien du coût de transport en faveur des usagers face à la hausse incessante du cours du pétrole, atteignant plus de 120 USD le baril, ainsi que l’amélioration des normes de sûreté et de sécurité au niveau du transport aérien, ne sont pas à négliger. Le nouveau ministre des Transports, Botozaza Pierrot, tient à assurer qu’il poursuivra les négociations avec tous les acteurs concernés dans le but de trouver des solutions adéquates au bénéfice de tout le monde. Il priorisera également le développement des secteurs de transports maritime et terrestre, tout en assurant la sécurité des passagers pour éviter les accidents mortels.

 Partenariat avec le Japon 

Par ailleurs, d’autres grands projets sont mis en œuvre, dont la réhabilitation du réseau de chemins de fer FCE (Fianarantsoa Cote-Est), l’extension de l’aéroport international d’Ivato et celui de Toamasina, la capitale économique du pays. Un partenariat avec le gouvernement japonais est déjà en vue pour la réalisation de ce dernier projet. Le secteur des transports constitue le pilier de l’économie, dont dépendent la vie de toute la population et le développement des autres secteurs, a souligné le ministre Botozaza Pierrot. Il invite ainsi tout le personnel de son département à collaborer ensemble et ce, sans hypocrisie. « Je suis plutôt du genre pragmatique et non bureaucrate », a-t-il conclu.

Extrait Midi Madagasikara – Parution N° : 7519 du 3 mai 2008