Nouveau traitement simplifié

Un nouveau médicament contre le paludisme à Plasmodium Falciparum va prochainement être développé au Brésil, puis plus tard en Inde. Il s’agit d’un traitement curatif simplifié et peu onéreux, pris sur trois jours. C’est le premier médicament contre le paludisme qui combine, en une dose fixe, un dérivé d’artémisinine, l’artesunate (AS) et un autre anti-paludique efficace, la méfloquine (MQ). Jusqu’ici, les deux médicaments étaient pris séparément. L’association de ces deux médicaments est l’une des quatre combinaisons recommandées par l’OMS pour combattre le paludisme et la résistance face aux médicaments antipaludiques classiques. En combinant deux molécules actives en un seul comprimé, l’ASMQ améliore considérablement le traitement du paludisme pour les adultes et les enfants. Ce médicament présente plusieurs avantages : de multiples formulations pédiatriques, un nombre réduit de comprimés, trois jours de traitement seulement, accessible à prix coûtant, utilisable dans les pays chauds, sans nécessité de réfrigération.
Au Brésil, le développement de ce nouveau médicament est le fruit d’un partenariat entre l’entreprise pharmaceutique publique brésilienne Farmaguinhos/Fiocruz et la fondation DNDi, fondée en 2003, à l’initiative de Médecins Sans Frontières. Le lancement officiel du nouveau traitement a eu lieu à Rio de Janeiro, le 18 avril dernier. Le développement du produit en Asie du sud-est se fera en partenariat avec le groupe pharmaceutique indien Cipla. Ce traitement simplifié coûtera 2,5 dollars par personne.

Extrait Midi Madagasikara – Parution N° : 7511 du 23 avril 2008