En novembre 2007, l’Etat malgache a intégré le programme CAADP (Compréhensive Africa Agriculture Dévelopment Programme) pour booster le secteur agricole malgache. Cette même année, un atelier portant sur les quatre piliers du programme a été organisé. Il a vu la participation des intervenants du secteur, principalement les organisations paysannes telles le Fikrifama et le CPM (Coalision Paysanne de Madagascar). Ces piliers concernent le foncier et l’irrigation, la mise en place des infrastructures en milieu rural et l’accès au marché, l’éradication de la pauvreté et de l’insécurité alimentaire, et enfin les recherches et leurs diffusions en milieu rural. Un programme relatif aux recherches a été élaboré par le ministère. Pour, les trois autres, les organisations paysannes contribueront directement à l’élaboration des programmes afférents. À ce titre, un atelier se tient actuellement au Falda Antanimena. 60 représentants des organisations paysannes membre du SACAU (Southern African Confédération of Agricultural Union) provenant de différentes régions seront informées sur le programme et sur la situation du pays. Les propositions qui seront avancées par ces derniers pour faire face aux réalités sur terrain seront prises en considération. Ainsi, les producteurs ruraux ne seront plus de ceux qui subissent les politiques, ils seront désormais des acteurs principaux. Ils apporteront leur contribution au développement rural qui est une priorité de l’Etat dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire. L’objectif est que d’ici 2009, la production alimentaire sera doublée pour assurer l’autosuffisance du pays, d’autant plus que les prix des produits alimentaires ont gonflé dans le monde.
Extrait Madagascar Tribune – vendredi 18 avril 2008