Un bloc de glace de 50 kg !

Du jamais vu. De mémoire de Vohipeno, jamais un tel phénomène ne s’est encore produit. Certainement. Un bloc de glace de 50 kg et des grêlons pesant de 30 à 500 grammes sont tombés durant un grand orage, avant-hier, dans ce district. Une précipitation qui n’est pas sans faire des dégâts. De sources concordantes, l’on apprend que plusieurs bâtiments ont été complètement dévastés par ce phénomène qui confirme, hélas, le dérèglement du climat  dans le monde comme dans la Grande Ile. La gendarmerie fait état de 70 maisons administratives, de 30 bâtiments privés, de 4 écoles publiques et de 9 lycées privés sérieusement endommagés. L’on déplore également plusieurs blessés. Mais pour l’instant, la liste de ces blessés n’est pas encore établie. Oui, l’on vit à une époque où le climat connaît une perturbation sans précédent.

Meurtrier

Le réchauffement de la planète ne cesse de détériorer le climat à travers le monde. Pour  notre cas, un document récemment présenté par la Direction générale de la météorologie, en collaboration avec l’université de Cape Town, fait état d’une hausse de la température, d’un  «Fahavaratra» plus court, d’une sécheresse plus rude et des cyclones plus intenses. Très précis, le résultat de cette étude annonce une hausse allant de 1° C à 2,6°C d’ici 2050, en comparaison avec la situation entre 1961 et 1990. Une variation qui sera encore plus importante dans le Sud de l’Ile. Plus grave encore, les cyclones tropicaux vont doubler d’intensité dans un futur proche comme dans les années à venir. Dans ce sens, il n’y a plus rien d’étonnant si de fortes inondations et de grands dégâts feront parler d’eux… prochainement. L’orage meurtrier du week-end dernier, à Tana, est d’ailleurs un signe de cette dégradation climatique dans la Grande Ile. Des changements qui ne sont pas sans conséquences sur le développement.

Extrait Midi Madagasikara – Parution N° : 7502 du 12 avril 2008