La société civile malgache au sommet de la SADC

La société civile malgache est incontestablement une des plus dynamiques en Afrique. La preuve, la Plate-Forme Nationale des Organisations  de la Société Civile de Madagascar (PFNOSCM) sera présente au Sommet des Chefs d’Etat de la SADC qui se tiendra à l’Ile Maurice les 18 et 19 avril prochains. Ce sera une occasion pour cette organisation de s’associer au plaidoyer engagé avec  l’ensemble de la société civile de l’Afrique Australe  en faveur de la lutte contre la pauvreté

Notorieté

Cette implication prouve en tout cas que la mise en place d’une société civile malagasy forte et incontournable, conformément à la vision inscrite dans la Charte commune des organisations de la société civile malagasy, est sur la bonne voie. La notoriété de la Plate-forme Nationale des Organisations de la Société Civile  Malagasy (PFNOSCM) se développe et rayonne sur le plan Régional et International. A part le fait que cette plate-forme est devenue aujourd’hui, l’interface de la société civile malagasy avec le Gouvernement et les départements ministériels en étant de facto leur porte-parole dans les comités multipartites de pilotage ou d’orientation,  conseils d’administration, etc. Cette grande structure de la société civile malagasy siège également au sein du Conseil des ONG de la SADC (CNGO/SADC) et est devenue son interlocuteur privilégié pour tous les programmes, projets et actions en direction de la Société Civile malagasy dans le cadre de la SADC.

Etapes

Avant d’en arriver au stade actuel, la Société Civile malgache est passé par différentes étapes. Des ateliers de consultation ont, par exemple, déjà eu lieu pour la préparation du Sommet de la SADC. En effet, après  un premier atelier  national de consultation sur la pauvreté lancé, à Antananarivo au mois de Septembre 2007, en partenariat avec le « Southern Africa Trust », une fondation de l’Afrique Australe, un processus de consultation a été coordonné par la plate-forme au niveau de ses dix Plates-Formes thématiques et de ses responsables et acteurs au niveau des 22 régions, de novembre 2007 à février 2008. Les travaux de consultation ont été consolidés  à la fin du mois de février et au début de mars 2008 en vue de formuler des recommandations pour ce Sommet des Chefs d’Etat de la SADC. Ces travaux, confrontés aux réponses apportées par le Madagascar Action Plan (MAP), ont permis d’avancer d’autres propositions estimées importantes pour améliorer la lutte contre la pauvreté à Madagascar.

Propositions concertées

Les résultats  des travaux de la Plate-forme nationale de la société civile furent intégrés dans les propositions du CNGO/SADC pour être inclus dans la proposition commune des organisations de la société civile des pays membres de la SADC, laquelle sera soumise aux Chefs d’Etat lors du Sommet à l’Ile Maurice.
A noter que les analyses et les propositions de la société civile malgache contenues dans ce document ont pratiquement servi de référence de base, lors de la consultation nationale sur la pauvreté, organisée par le gouvernement malgache.
Ce document, qui est la synthèse de consultations au niveau régional et national, sert également d’instrument de référence, de positionnement commun  pour l’ensemble des organisations regroupées au sein de la Plate-forme nationale des organisations de la société civile dans le suivi des politiques publiques malagasy, d’interpellation et de plaidoyer en faveur des populations.

Extrait Midi Madagasikara – Parution N° : 7501 du 11 avril 2008