La ligne de chemin de fer pour voyageurs entre Toamasina et Moramanga reprend officiellement. Son exploitation est subventionnée durant une année.
La ville de Toamasina a connu une animation particulière, vendredi. Dès la matinée, une effervescence inhabituelle est constatée sur la place de la gare ferroviaire. Des sonorisations sont installées sur une estrade.
Sur le quai, invisible de l’extérieur, une locomotive ne cesse de faire siffler sa sirène comme pour réveiller les habitants de la ville du grand port de l’Est. L’heure est à la fête et Toamasina se prépare à inaugurer la reprise du train des voyageurs, suspendu depuis une dizaine d’années.
Pour la première année de sa réouverture et pour des raisons de rentabilité et de viabilité, l’exploitation de la ligne sera subventionnée.
Partenariat public-privé
Ainsi la remise en activité est rendue possible grâce à un partenariat public-privé, orchestré par la région Atsinanana qui a pu remettre un chèque de 60 millions ariary à la société Madarail, concessionnaire du réseau Nord des chemins de fer malgaches. Sherritt international, Galana raffinerie, SMMC, MICTSL, les goupements des opérateurs touristiques de Toamasina sont autant de sociétés privées qui ont également apporté leurs contributions.
La liaison Toamasina-Moramanga sera régulièrement assurée par trois aller-et-retour hebdomadaires (mardi, jeudi et samedi au départ de Toamasina). Elle dessert 17 gares et neuf points d’arrêt. Le voyage dure 13 heures et se fait, pour commencer, de nuit, et de jour à partir du 1er juillet. Le coût du transport est facturé à chaque voyageur par section de 50 kilomètres, à raison de 1 800 ariary par section. Les 250 kilomètres reliant Moramanga et Toamasina étant divisés en cinq sections, les frais de transport s’élèvent à 9 000 ariary.
Chaque voyageur aura droit à 50 kg de bagages. Le train est formé de trois wagons de 72 places chacun.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 3964 du 25-03-2008