L’Agence portuaire, maritime et fluviale (APMF) organisera le 25 mars une visite des ports fluviaux et du canal des Pangalanes. Cette visite entre dans le cadre de la privatisation de la gestion et de l’exploitation des infrastructures le long du canal.
Lancé en début d’année, l’appel à manifestations sur la gestion des installations du canal semble intéresser les opérateurs. « Le dépôt de dossier ne sera clôturé que le 11 avril mais les opérateurs sont plutôt intéressés », confie Jérôme Sambalis, directeur général de l’APMF.
Le canal des Pangalanes relie la ville de Toamasina à celle de Mananjary sur plus de 427 kilomètres de voie navigable. Il assure, mieux que les routes, la desserte des villes de cette partie Est de l’île. Le terminal du port fluvial de Manangareza à Toamasina, le port principal de Mananjary et les ports intermédiaires d’Ambila, Vatomandry, Mahanoro et Nosy Varika seront alors confiés à la gestion d’opérateurs privés.
Parmi les clauses de cette gestion privatisée, le repreneur aura à procéder à l’enlèvement des obstacles à la navigation, à l’entretien courant du canal ainsi qu’à la surveillance des profondeurs et des entrées des sites afin d’assurer la navigabilité permanente du canal.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 3957 du 15-03-2008