En cette année de la langue, les mots usuels malgaches ont besoin d’être réactualisés. La mondialisation aidant, le centre pour la promotion du malgache au sein de l’Académie estime que le temps est venu pour étoffer, restaurer sinon créer des vocabulaires. D’où la création d’un dictionnaire sur l’organisation administrative et privée pour le développement. Celui-ci comporte 1836 nouveaux mots malgaches ainsi que 1840 autres français. Le « vocabulaire » du nom de l’ouvrage se répartit en trois subdivisions, à savoir la classification des mots nouveaux selon les thématiques, et les sous-thématiques. La seconde subdivision comporte la hiérarchisation des mots intrants malagasy-français selon l’ordre alphabétique. Enfin, la troisième sur celle des intrants français-malgache dans le même ordre que précédemment. La sortie récente du vocabulaire a été entraînée par l’introduction des différents et nouveaux termes techniques et administratifs dans la communication courante au pays. D’après Juliette Ratsimandrava, le directeur général du centre et de l’office national de la langue, cet ouvrage serait le fruit d’un besoin de réactualiser notre langue. Il devait aussi répondre aux exigences des entreprises et de la bureaucratie face à la multiplication de récents termes étrangers qu’il fallait à tout prix traduire. Bien entendu, cela au bénéfice d’un développement national…
Extrait Madagascar Tribune – jeudi 21 février 2008