L’expiration du contrat de location d’un boeing 767-300 de Air Madagascar modifie le programme des vols long courrier. Certaines destinations doivent être suspendues.

Bouleversement dans le programme de vols d’Air Madagascar. La compagnie nationale de transport aérien vient de suspendre la liaison hebdomadaire avec la ville italienne, Milan.
Selon les explications fournies par ses dirigeants, cette décision entre dans le cadre de la restructuration du programme de vols en vue de la fin du contrat de location du Boeing 767-300, prévue au début du mois d’avril. La liaison avec Milan est donc suspendue depuis le début de ce mois. Logiquement, elle devra reprendre en mai avec un départ tous les jeudis.

Deux vols sur trois

Ce vol pour Milan assurait également la desserte de Nosy-Be. Le vol vers cette destination touristique est donc également suspendu jusqu’au mois de mai. Mais étant donné que c’est la basse saison touristique, les impacts sur l’afflux des visiteurs seront moindre. Néanmoins, cette situation ne joue pas en faveur de la compagnie nationale face à des concurrents comme Corsairfly qui assure aussi la destination Nosy be.
« Nous trouverons toujours un moyen pour transporter les passagers suivant les normes de la compagnie », rassure Olivier Robinson, directeur général adjoint de Air Madagascar.

Le fait que la compagnie ne pourra plus compter sur le service de l’un de ses avions Boeing 767 à partir du mois d’avril l’oblige à prévoir, non seulement l’annulation de certains vols, mais aussi la reprogrammation des autres vols restants.
Le nombre de vols à destination ou en provenance de la capitale française, Paris, sera réduit à partir du mois d’avril jusqu’au mois d’octobre. Actuellement, la compagnie prévoit de maintenir deux vols sur trois.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 3926 du 09-02-2008