Avec le changement climatique qui affecte tous les pays du monde actuellement et dont la déforestation constitue la cause principale, la météorologie dorénavant joue un rôle prépondérant. Chaque année, 13 millions d’hectares de forêts disparaissent. A Madagascar 0,8% de forêts naturelles ont été perdues entre 2000 et 2005. Par conséquent, le ministère des Travaux publics et de la Météorologie a procédé à la réhabilitation des locaux des directions de la météorologie de Nosy-Be, de Toliara, de Mananjary, d’Ambohitsilaozana et de Ranohira. De plus, il se fixe parmi les activités prioritaires pour cette année 2008, la modernisation des équipements. Par ailleurs, la météorologie est de plus en plus liée au développement régional. Ainsi, des infrastructures agricoles ont été mises en place dans l’Itasy, le Bongolava et autres. En partenariat avec l’Andea (Autorité de l’eau et de l’Assainissement), les directions de la météorologie participent à la gestion des eaux. Madagascar a aussi bénéficié d’un accord de financement de la Global Facility for Disaster Reduction and Recovery (GFDRR) sur la ligne Track II. Ce financement consolidera les actions entreprises par Madagascar en matière de catastrophes et de prévention des impacts du changement climatique.
Extrait Madagascar Tribune – vendredi 18 janvier 2008