Antsirabe renoue avec le travail du bois. En ce sens que, cette fois-ci, les observateurs pourront arguer que la relance touristique, dans la Ville d’eaux, pourrait voir son point monter d’un cran avec notamment l’émergence d’une nouvelle unité de production artisanale d’articles haut de gamme. Nous citons « Eden Bois ». Ladite unité est spécialisée dans le tournage artistique sur bois. Les avertis parlent d’un nec plus ultra dans le tournage majuscule du bois pour la promotion bien comprise de la Région du Vakinankaratra. Pour ainsi dire, ses produits « artisanaux » sont de qualité, utiles et parfois insolites côté esthétiques. Les artisans ont pris sur eux de réaliser des objets incroyables, tirés d’une vraie créativité. Le bois se marie facilement avec le métal et la pierre pour monter des pendentifs, atomiseurs à parfum, marques -page, coupes -papier, de stylos…

Curiosité

Il faut noter que, pour Antsirabe, la percée de la petite unité pourrait influer sur une professionnalisation du métier d’artisan. On veut parler ici du savoir-faire antsirabéen mais aussi de le faire-savoir car désormais les produits ne seront plus relégués en simples objets de curiosité, à usage touristique uniquement. Les artisans regroupés au sein de l’« Eden Bois » veulent plus. L’unité pourra t-elle conquérir le marché extérieur ?

En tout cas, pour la Ville d’Eaux et l’artisanat, la venue d’une nouvelle unité de production va contribuer à redorer le blason du label « Vita Malagasy ».

Sortir des sentiers battus via des modèles uniques, de qualité et d’une riche originalité. C’est une finalité recherchée par les promoteurs du projet artisanal. Le créneau est porteur en ce sens que le marché est vaste. Située route d’Ambositra ,à Ambalavato, Tomboarivo, « Eden Bois » entend donner un grand coup, du sang neuf à ces défis du changement.

Extrait Madagascar Tribune – jeudi 13 décembre 2007