Antananarivo – Avec la future loi sur l’investissement, la restructuration des Chambres de commerce et d’industrie et d’autres facilitations et incitations, les Investissements directs étrangers (IDE) devraient connaître un flux important selon le ministère de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie.

Concernant les chambres consulaires, elles se réduisent aux Chambres de commerce et d’industrie (CCI). L’agriculture a sa propre entité dénommée « Tranoben’ny tantsaha » ou Maison de l’agriculture. Quant à l’artisanat, le secteur privé pourrait créer une Chambre des métiers mais ces unités risquent de manquer de moyens étant donné que les ressources habituelles des chambres consulaires restent aux CCI. Mais avec les futurs Centres régionaux pour l’artisanat malagasy (Ceram), l’artisanat sera appuyé en formation, en renforcement de capacités, en formalisation de leurs activités, en recherche de débouchés, etc. Toliara (Sud) aura le premier Ceram.

La restructuration des chambres consulaires devrait les réinsérer dans le réseau des autres Chambres à l’international. Ainsi, il sera plus facile de tisser des partenariats et contacts avec les opérateurs économiques et investisseurs d’autres pays et les inciter à investir à Madagascar. Les élections au niveau des Chambres de commerce et d’industrie sont prévues pour le 19 décembre prochain. Madagascar compte 12 CCI et selon le ministère, l’objectif est d’en créer une dans les 22 régions.

Source @ MATERA – 04-12-2007