Rideau sur le colloque « rencontres Sud-Nord ». Les débats ont été riches et fructueux.

« Ce n’est pas un colloque de plus, mais un véritable outil pour mettre en place une véritable politique culturelle ». C’est un Ricky très optimiste qui apporte ainsi son appréciation sur ces deux jours de débats qui ont permis d’aborder des questions de fond dans le domaine culturel.

Les rencontres « Sud-Nord » qui ont eu lieu au CGM ont donné lieu à des échanges fructueux entre des chercheurs universitaires, des chercheurs et des artistes ayant l’habitude des circuits musicaux internationaux. Comment valoriser la classe créative dans la société ? C’est une question qui méritait d’être posée. Les débats sont allés très loin et ont permis d’avancer des propositions permettant des avancées certaines dans ce domaine. Sur le plan pratique, la présence du directeur des douanes a permis d’interpeller les autorités sur le problème des taxes sur les produits culturels et de demander leur suppression. La non application des textes et des conventions internationales que Madagascar a signés et ratifiés a été également pointée du doigt. Les travaux de ce colloque vont aboutir à un ouvrage qui devrait être un document de référence.
« Madagascar n’a pas de politique culturelle comme la Corée du sud, la France ou de nombreux autres pays dans le monde. Cet ouvrage qui va sortir dans quelque temps devrait permettre de mettre en place cette politique culturelle et il sera présenté aux autorités malgaches. » continue Ricky.

Une dynamique va-t-elle vraiment être impulsée ? L’implication des participants à ce colloque est réelle et tous ont envie d’impulser un véritable mouvement et permettre à la culture malgache d’être un véritable moteur de développement.

Extrait Midi Madagasikara – 19-11-2007