La déforestation est, sans conteste, l’autre facteur non négligeable, qui influe sur le changement climatique.


Pour Madagascar, on enregistre une baisse sensible du taux de déforestation qui passe de 0,82 % par an au cours de la décennie 1990-2000 à 0,55 % par an de 2000 à 2005. Ces données laissent peut-être penser à un début de diminution de la déforestation à Madagascar, mais nous sommes encore loin des espérances de réduire au plus bas le phénomène de déforestation. Quoi qu’il en soit, la baisse constatée entre 1990 et 2005 est-elle due aux campagnes de sensibilisation menées ces dernières années ?

En tout cas, on espère voir la courbe du taux de déforestation continuer à baisser lors des prochaines années, avec, toutefois, la crainte de voir la tendance se renverser si le phénomène des feux de brousse regagne du terrain. En tout cas, les dernières semaines ont vu la nette recrudescence des feux de brousse dans diverses régions de Madagascar. Pour les régions centrales, ces fléaux ont été tels que la capitale respire depuis plusieurs jours, dans une atmosphère assez lourde et un air chargé d’une couche de fumée quasi-permanente qui enveloppe la ville, avec ce que cela entraîne de conséquences sur la santé de ses habitants.

Extrait Midi Madagasikara – 12-11-2007