Le suivi satellite en temps réel des feux à Madagascar peut aider à protéger humains, forêts et lémuriens.

Chaque année jusqu’à un tiers de Madagascar s’en va en flammes.

Aujourd’hui un nouvel outil donne aux scientifiques la capacité de surveiller et pister les feux de brousse à Madagascar en temps réel grâce à l’Internet.

Madagascar est célèbre dans le monde pour ses lémuriens, mais aussi pour l’étendue des feux de brousse qui sont généralement initiés par des agriculteurs cherchant à défricher de nouvelles terres pour l’agriculture de subsistance ou par des éleveurs de bétail voulant favoriser la poussée de nouvelles végétations pour y faire paître leurs bêtes. Ces feux débordent parfois vers les parcs et zones forestières menacées.

Outil de surveillance

Bien que le gouvernement malgache essaye de lutter contre ces incendies, l’absence d’un système de surveillance pertinent rend difficile le dépistage de ces feux et la prévention de leur propagation.

Le nouveau Système d’Alerte Feu est le fruit de la coopération entre le Ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts, l’International Resources Group, et Conservation International avec un financement de l’USAID. Il permet à toute personne disposant d’une connexion Internet de voir où se déroulent les feux. Le système inclut des alertes email quotidiennes qui informent les abonnés quand un feu a été détecté dans une zone indiquée.

Alertes par mail

"Le Système d’Alerte au Feu donne aux abonnés email l’accès aux données d’incendie avec des données cartographiques de résolution fine ; l’email peut être un simple texte avec des coordonnées GPS, ou inclure des fichers shapefiles au format GIS ou des images spécifiques des feux se produisant dans les divisions administratives principales (régions, districts) et les zones ayant une grande importance biologique" explique Leanne Miller, gestionnaire des données géographiques travaillant pour Conservation International à Arlington, Virginie, USA.

Satellites et Google Earth

Les données du système d’alerte au feu peuvent aussi être visualisées en utilisant le logiciel Google Earth.

Le Système d’Alerte Feu, qui utilise les images par spectroradiométrie de résolution moyenne (MODIS) fournies par les satellites Terra et Aqua de la NASA, est capable de détecter un feu d’une étendue aussi petite que 50 mètres carrés et de localiser l’emplacement de l’incendie avec une précision de 1 km. Le feu est détecté par l’analyse des données de l’infrarouge moyen et de l’infrarouge thermique.

Miller ajoute : "Cette information peut être utilisée pour la gestion du feu ou l’intervention du gouvernement, des ONGs locales et leurs partenaires." Au delà de fournir des informations sur les feux dans les zones de haute importance biologique, le système peut être employé pour alerter les populations des menaces imminentes des feux de brousse.

L’information du système et du site Web

(http://firealerts.conservation.org) est disponible en français et en anglais. Le système est actuellement concentré exclusivement sur Madagascar. Avec l’aide du système d’information feu pour la gestion des ressources (FIRMS) de l’université du Maryland, il sera étendu à d’autres pays et régions à l’avenir.

Système d’Alerte Feu : http://firealerts.conservation.org
- MODIS : http://rapidfire.sci.gsfc.nasa.gov
- Fire Information for Resource Management System : http://maps.geog.umd.edu/firms

Extrait Madagascar Tribune – mardi 6 novembre 2007