Depuis 2005, un programme de modernisation des ouvrages d’art et de la voie ferrée d’un montant de près de 35 millions USD a été mis en exécution. Il concerne le renouvellement de 145 kilomètres de voie, le confortement de 225 kilomètres autres, ainsi que de multiples travaux de génie civil relatifs aux ouvrages d’art, bâtiments et installations de maintenance.

Ce programme sera achevé à la fin de cette année, mais il sera poursuivi par une seconde phase de 15,6 millions d’USD en 2008 et 2009 qui concernera particulièrement les voies des axes Antananarivo-Antsirabe et Moramanga-Lac Alaotra ainsi que certains autres ouvrages d’art de la ligne Antananarivo-Côte Est. Ces trois axes représentent au total une longueur de 673 kilomètres. En effet, la reprise de l’exploitation des voies ferrées par la société Madarail a conduit à une croissance du trafic ferroviaire. Cette année, les perspectives sont fixées à 355 000 tonnes contre 285 000 tonnes en 2006 et 60 000 tonnes en 2003. De telles croissances nécessitent la modernisation des ouvrages d’art et de la voie. Par ailleurs, un programme de réhabilitation de la flotte de locomotives et des engins a mobilisé 11 millions d’euros, et permet de disposer de 12 locomotives et de 260 wagons. Un renforcement de la capacité de traction est prévu à la fin 2007 par la livraison de 5 nouvelles locomotives de 1800 chevaux chacune. L’acquisition de nouveaux wagons est actuellement en cours d’étude. En matière de logistique, le transport « sous douanes » de Toamasina à Antananarivo sera étendu jusqu’à Antsirabe, prochainement.

Extrait Madagascar Tribune – lundi 5 novembre 2007