Une rentrée solennelle au service de l’Enfance

Toutes les structures en fête! SOS Village d’Enfants de Toamasina regroupe, hormis le Village d’enfants Vontovorona Antananarivo, toutes les structures que compte l’association. Et la journée de vendredi dernier a été un moment de solennité et pour les responsables et pour les enfants.

    10 ans du Village
 L’année 2008, le Village de Toamasina aura 10 ans. Créé le 14 juillet 1998, il a aujourd’hui, en son sein, les cinq structures requises pour parfaire une éducation pleine et complète.
    Les maisons familiales, d’abord. D’ailleurs, ce fut la raison d’être de ce Village. Il avait l’objectif de recueillir les enfants orphelins de la 2ème Guerre Mondiale. Le Village de Toamasina compte maintenant 120 enfants en son sein, sous la direction d’Andrianalimanana Mamy.
    Ensuite, vient l’Ecole Primaire et Secondaire (EPS). les enfants bénéficient alors d’une éducation, comme tous leurs pairs. Ils au nombre de 180, pour cette année scolaire 2007/2008. Le Village se situe à Mangarano, un quartier assez populeux et où des familles nécessitent assistance. Le centre D’appui de jour (CAJ), dirigé par Arinala, est né. Les enfants sont accueillis au sein de l’EPS, les parents bénéficiant d’une éducation pour redresser autant que faire se peut, leur situation familiale. D’autres CAJ ont été érigés dans d’autres quartiers, comme Morarano, et Ankirihiry prochainement.
    180 enfants en bas âge, toujours du Village, s’épanouissent au sein de l’Ecole Maternelle et Préscolaire (EMP) sous les yeux attentifs de 14 mamans et tontons. Et enfin, le Centre Foot et le Service social et d’orientation professionnelle ou SISOP.

    L’APC en exercice
SOS Village d’Enfants poursuit, tout au long de l’année, le programme du gouvernement. Aussi, en ce qui concerne l’orientation des enfants, l’Approche par les Compétences (APC) porte ses fruits, au sein de l’association. Les « mamans », responsables premières des enfants au foyer, décident, après études et dans le cercle pédagogique et éducatif du Village, quand un enfant devrait plutôt bénéficier d’une formation professionnalisante. L’hôtellerie et la Mécanique automobile ont vu, cette année, la sortie de 10 adolescents qui peuvent déjà entrer dans le monde du travail. Un bachelier de cette année évoluera également dans l’éducation supérieure, tandis que deux du centre Foot ont été qualifiés dans l’équipe des Barea. Une sacrée solennité pour le Village de Toamasina.

Extrait Madagascar Tribune – N° 5665 : Lundi 24 Septembre 2007