Diverses actions pour une meilleure visibilité

Suite aux échanges depuis le début janvier 2006, et aux consultations concernant les statuts, la composition, et la direction de l’association organisées depuis janvier 2007, l’Assemblée Générale Constitutive de La Ligue de Madagascar pour le développement de la culture, de l’enseignement, et de l’éducation populaire, a vu le jour le jeudi 29 mars 2007.
    Tout récemment, un Prix de l’enseignement, de la culture, et de l’éducation populaire a été décerné par la LIgue de Madagascar à l’occasion des Rencontres du Film Court. Les jeunes lauréats de ce concours ont été recompensés par cette association.
    A noter que la Ligue de Madagascar a comme perspective de mobiliser tout le monde pour la réparation de l’Ecole Primaire publique d’Anakao (Région Atsimo Andrefana) qui a été ravagée par un cyclone en 2005, et dont les 600 enfants sont, depuis lors, à plus de 100 par classe, ce qui génère la déscolarisation de bon nombre d’entre eux.
D’ailleurs, le site Internet de la Ligue de Madagascar a été créeé afin d’ouvrir le portail à tout le monde et de donner un outil pour le développement du pays.
    Cette association a également comme objectif de renforcer la structure de la société civile, avec le concours d’une bénévole, formée par Solidarité Laique, et rattachée à la LIgue de Madagascar d’octobre 2007 à avril 2008.
Une action qui nécessite des partenariats et coopération régionale avec la Délégation régionale de Solidarité Laique de La Réunion.

    Présentation de l’Association

    La journée choisie – le 29 mars 2007 – était symbolique : le jour du 60 ème anniversaire de l’insurrection pour l’indépendance. L’association a vu le jour. Extrait des textes adoptés le 29.03.07 : "La Ligue Laïque de Madagascar s’inscrit dans l’historicité du mouvement laïque mondial, et en particulier de l’action de la Ligue de l’Enseignement fondée par Jean Macé, en France, en 1866. Elle s’inscrit dans la continuité historique des actions de la Ligue Malgache de l’Enseignement (1958-1988) et de la Confédération Malagasy des Oeuvres Laïques-Tsimialonjafy (1992-1993)".
Les organisations fondatrices

    Les organisations suivantes ont convenu d’être membres fondateurs de l’association:
    – Kiadin’i Madagasikara : Les Eclaireuses et Eclaireurs laïques de Madagascar, fondés en 1957 et regroupant plus de 10.000 membres, dans tout le pays. C’est l’une des plus anciennes associations de la société civile de Madagascar, avec un demi-siècle d’action. Parallèlement à l’éducation de la jeunesse aux valeurs du scoutisme laïque, les Kiady s’impliquent dans les actions d’éducation populaire : campagne de prévention contre le Sida, campagne de protection de l’environnement. Pendant les cyclones qui dévastent les régions côtières, les Kiady se mobilisent pour les premiers secours pour des actions d’urgentistes et d’aide aux populations en détresse.
-Fanajariana Lova@Haino aman-jery : L’Association pour la Sauvegarde, la Conservation et la Valorisation des Archives Audiovisuelles de Madagascar, représente le programme de sauvegarde et de valorisation de la mémoire audiovisuelle du peuple malgache, soit cinquante années d’archives cinématographiques, télévisuelles, et radiophoniques. Projets de films pédagogiques avec flashbacks, sur les problématiques : protection de l’environnement, reboisement, santé, femmes et développement, planning familial, éducation et développement, etc.
    – Fimpimamad : ou Fivondronan’ny Mpihira Malagasy Eto Madagasikara, a été fondée en 1986, et représente plus de 5.000 paysans – artistes mpihira gasy, qui perpétuent un art remontant au XVe siècle. Aujourd’hui, ils s’investissent dans l’éducation populaire : prévention du Sida, protection de l’environnement, planning familial, lutte contre la corruption. Leurs spectateurs se comptent par centaines de milliers, dans toutes les régions du pays. Ils se situent essentiellement dans les campagnes et les quartiers pauvres des villes.
    – Ong Bel Avenir: Fondée en 2003. Active dans deux régions. Rescolarisation des enfants ouvriers, réinsertion des prostituées, développement des EPP rurales, cinéma rural itinérant, cinéma populaire, tourisme solidaire, 2.000 bénéficiaires – "membres associés".
    – Zebu Overseas Board: Epargne solidaire via le placement de zébus dans des villages de paysans pauvres. Actions dans les domaines du commerce équitable, du tourisme solidaire, du soutien aux écoles des villages d’implantation des zébus.2.500 bénéficiaires – "membres associés".
    – Solidarité Laique : En bref, l’Antenne Madagascar, mise en place en janvier 2006, a mis en place un soutien au développement du système éducatif public, notamment via la répartition du matériel scolaire collecté en France dans le cade de la Rentrée Solidaire et la fabrication locale de cahiers, un soutien aux actions de la société civile (les associations malgaches engagées dans le développement de l’enseignement et de la culture populaire), ainsi que d’autres activités telles que l’affectation d’un camion de pompiers dans le cadre d’un projet d’établissement d’un lycée technique français.
    Les bénéficiaires de ses actions dépassent les 300.000, et sont répartis dans les 22 régions du pays : enfants des EPP les plus démunies et les plus enclavées, 100.000 analphabètes (enfants et adultes), enfants des rues, enfants déscolarisés.
Pour tout contact : liguedemadagascar@gmail.com.

Extrait Madagascar Tribune – N° 5653 : Lundi 10 Septembre 2007