Les environs d’Antananarivo en sont les premières cibles. Mais l’opération est prévue s’étendre vers d’autres zones.

Depuis quelques temps, des agents assermentés du ministère des transports et du tourisme effectuent des missions de contrôle des établissements touristiques. Ces opérations consistent à vérifier le respect des textes et réglementations en vigueur en matière de tourisme suivant la directive émanant du ministère.

A l’issue de la zone d’Antananarivo et de ses environs, l’opération sera progressivement étendue vers d’autres parties de Madagascar. Ainsi, concernant 67 établissements contrôlés à Antananarivo, les principales infractions ont trait au non-respect du Code du tourisme, au défaut de règlement de la vignette touristique et à l’ignorance des normes d’hygiène et de salubrité.

Face à cet état de fait, les autorités compétentes représentées par le ministère de tutelle vont incessamment prendre les mesures qui s’imposent. Il s’agit notamment de l’intensification du contrôle administratif et technique des établissements en matière d’hygiène, de qualité de prestations et de respect des normes.

En cas de récidive ou de non respect des sanctions, l’application de sanctions pécuniaires et administratives à l’encontre des établissements défaillants sera ferme pouvant aller jusqu’à la fermeture des établissements illégaux et informels. Le suivi des récalcitrants et le renforcement des actions de contrôle ne sera pas aussi de reste. Le reclassement des établissements touristiques sera également entrepris à court terme, toujours suivant cette note du ministère.

Extrait Le Quotidien de Madagascar – 31-08-2007