Du 26 au 29 juillet se déroulera à Tsiroanomandidy le Festival Mazavaloha, valorisant la tradition des zébus.
Le zébu, une richesse qui fait la renommée de la région Bongolava. Si Tsiroanomandidy est considéré comme l’un de plus grands marchés de boeufs à Madagascar, les contacts entre les différentes ethnies malgaches attirées par cette réputation, a certainement inclus une culture qui aurait dû faire la particularité de la région.
Ainsi, le Festival Mazavaloha qui se déroulera à Tsiroanomandidy du 26 au 29 juillet prochain, se donne pour ambition d’immortaliser ce qui peut valoir de culture et de ressources économiques dans l’élévage de zébus.
Diverses manifestations sont programmées à cet effet. Le 27 juillet, un grand “carnaval de zébus” parcourra toute la ville, où l’on verra défiler des zébus “élégamment” habillés ou encore des charrettes ornées de toutes formes de décoration.

Le savika à l’honneur
Le 28 et 29 juillet seront dédiés au savika, le “sport culturel” ou le “corrida malgache”, hérité des ancêtres.
Il alignera en compétition des “lutteurs” de trois régions réputées en la matière, à savoir le Bongolava, l’Imoron’i Mania et l’Itasy. Sans oublier les parties de kabary, l’art oratoire national, qui engagera aussi bien le sexe masculin que féminin. De même pour le purement sportif comme le football, et bien évidemment diverses animations musicales.
La culture au service de la jeunesse, mais aussi à celui du développement dans tous les aspects. Pour la région du Bongolava regroupant 26 communes, et à l’origine de la manifestation, le Festival Mazavaloha sera aussi une occasion de toutes les rencontres pour la dynamisation de tous les acteurs et secteurs de développement.

Extrait L’Express de Madagascar – Edition n° 3753 du 16-07-2007